Euroweb Info
Image default

Google Correction pour les noms propres : personnalisation des suggestions d’autocorrection

Rédiger un rapport, un projet ou encore un livre est incontournable dans la vie universitaire et professionnelle. Alors que vous devez souvent établir des présentations écrites, la correction se révèle d’une grande importance. Alors que vous êtes déjà habitué à utiliser le navigateur Chrome, une fonctionnalité gratuite et innovante ne risque pas de vous décevoir : Google Correction.

Activer la correction orthographique

Même les spécialistes en rédaction peuvent commettre des erreurs, notamment s’il faut rédiger plusieurs pages dans un délai assez court. Alors que vous avez besoin de présenter un contenu fiable, il est conseillé d’utiliser un outil de correction en ligne. Utilisez Google Correction, une option gratuite et accessible à tout moment pour tous les internautes, à citer prioritairement les utilisateurs fidèles du navigateur Chrome.

Aucun réglage d’ordre technique n’est nécessaire. Il suffit de réviser quelques paramètres sur votre navigateur. Accédez au menu « Paramètres » pour ensuite s’intéresser à l’option « Paramètres avancés ». Scrollez votre souris jusqu’au bouton « Langues ». Pour terminer, activez l’option « Correcteur orthographique ». En choisissant « correcteur orthographique amélioré », le texte saisi sera envoyé à Google. Ensuite, ce dernier propose des suggestions de correction. Vous pourrez ainsi obtenir les bons accords et autres rectifications pour rattraper vos erreurs.

google correction

Dénicher les fonctionnalités pratiques

Appréciez des découvertes intéressantes lors de l’utilisation de Google Correction. Même si vous prévoyez encore votre premier essai, l’aventure sera certainement enrichissante. En règle générale, les mots à corriger seront soulignés ou colorés en rouge. Vous aurez ainsi à cliquer sur un terme à modifier pour apprécier les suggestions. Bien évidemment, il est possible d’ignorer le signal de la plateforme. En vérité, vous remarquerez que des fois, les correcteurs d’orthographes ne sont pas encore capables de reconnaître les noms des utilisateurs, et aussi la dénomination des personnes morales. Ce qui signifie que lorsqu’un nom propre ou celui d’une entreprise est souligné, vous n’êtes pas obligé de voir la suggestion de correction. Continuez la création de vos supports, en insérant par bloc de 5 phrases au maximum pour chaque correction.

Essayer d’autres correcteurs

Toujours en restant sur le navigateur Chrome de Google, vous êtes libre de mener les recherches qui répondront à vos attentes. Afin de profiter d’un document 0 faute, il est conseillé de repasser le contenu à un autre correcteur en ligne. Pour ce faire, tapez sur la barre de recherche de Google trois mots « correcteur d’orthographe ». En appuyant sur « entrer », vous profiterez d’une dizaine de résultats sur votre écran.  Visitez un site web qui propose une correction d’orthographe gratuite. Vous aurez parfois à respecter le volume maximal de texte à corriger en une seule fois. Respectez des consignes faciles à comprendre.

A lire :   WhatsApp : comment restaurer les conversations supprimées sur iPhone ?

Après la correction en ligne, il est fortement conseillé de passer à la relecture. Essayez de dénicher les petites fautes d’inattention que les outils en ligne n’ont pas su détecter. Vous pouvez également demander l’aide d’une seconde personne pour vérifier le contenu de votre document. Effectuez la meilleure vérification possible avant de passer à l’impression et/ou à la présentation.

Où se trouve le presse-papier sur Google ?

Denis Béraubé

Où trouver la clé wifi Freebox ? Réponse et astuces pratiques

Myriam Saussier

Voici comment gagner de l’argent sur le web sans avoir à investir !

Baptiste de Saint-Symphorien

Laissez une réponse à