Euroweb Info
Image default

Généralités sur la stratégie de rémunération en entreprise

Que ce soit au niveau des TPE ou encore des PME, la valorisation ainsi que l’évolution des rémunérations est toujours un sujet délicat. Il n’y a donc pas de stratégie stable à ce niveau, ce qui impactera directement sur la rentabilité ainsi que sur le climat social de l’entreprise. C’est exactement pour éviter ce problème et afin de répondre parfaitement aux exigences de rentabilité qu’une stratégie de rémunération doit être mise en place. Cette démarche offrira une meilleure structuration ainsi qu’une meilleure planification de la rémunération au niveau de la gestion des ressources humaines.

Le pourquoi de la stratégie de rémunération

L’instauration d’une stratégie de rémunération en entreprise permettra donc d’accroître la cohérence du système de rémunération ou l’orienter vers les objectifs de l’entreprise. Cette stratégie permettra de remporter l’adhésion des équipes aux projets de l’entreprise. Elle vise donc à répondre le plus fidèlement possible à un triple objectif. Le premier étant l’acquisition ainsi que la fidélisation des compétences tout en motivant les salariés.

Après quoi, elle permettra de préserver la compétitivité au niveau de l’entreprise en mettant en adéquation la rémunération ainsi que la performance de tout un chacun. Bien sûr, ce management au niveau de la rémunération permettra aussi la maîtrise ainsi que la connaissance de l’évolution de la masse salariale. La base de cette stratégie est donc d’user de tous les leviers de rémunération afin de répondre de façon parfaite à ce triple objectif.

rémunération en entreprise

Des points à surveiller

Afin d’avoir des résultats impeccables à ce niveau, il est conseillé de faire appel à des professionnels comme un cabinet de conseil en stratégies de rémunération. Seulement, il sera possible d’avoir de bons résultats en prenant en compte de quelques critères de base. Avant tout, il est important de noter que la part variable au niveau de ces rémunérations ne doit pas dépasser les 10% à 15% de la rémunération totale sous peine de démotiver les salariés.

Cela rendra aussi le recrutement plus difficile par la suite. Il faudra aussi éviter de créer une trop grande disparité au niveau de cette stratégie. Concrètement, si les commerciaux touchent aux environs du 3 500 euros le mois alors que la secrétaire, elle, touche aux abords des 1 200 euros sans aucun autre avantage, cela créera un sentiment d’injustice. En outre, cela constitue une des règles de base de cette stratégie, puisqu’il ne faudra en aucun cas sous-estimer les fonctions de support.

A lire :   Amundi EE : épargnez vos primes d’entreprise

Amundi EE : épargnez vos primes d’entreprise

Denis Béraubé

Comment exploiter d’autres canaux de commercialisation par le biais du PPC

Myriam Saussier

Les entreprises qui déménagent peuvent améliorer leurs opérations commerciales

Myriam Saussier

Laissez une réponse à