Euroweb Info
Image default

Comment devenir plombier professionnel ?

Le métier de plombier attire de plus en plus de personnes. Il est rattaché au secteur du bâtiment et de la construction. L’artisan qui occupe ce poste peut travailler à son compte ou pour le compte d’une entreprise. Il faut noter cependant qu’il ne s’agit pas d’un travail qu’on puisse faire du jour au lendemain. Habituellement, il faut passer par quelques étapes pour pouvoir le faire. Retrouvez à travers cet article quelques conseils permettant de devenir expert en plomberie.

Quelle formation suivre pour devenir plombier ?

Pour devenir plombier professionnel, il n’est pas obligatoire d’avoir des diplômes spécifiques. Toutefois, l’obtention de certifications représente toujours un atout majeur sur le marché du travail.

Il faut également noter que le statut d’artisan plombier est libre. Il est accessible aux personnes qui souhaitent se lancer dans l’entreprenariat et pour celles qui veulent intégrer une entreprise.

Il existe tout de même quelques formalités qu’il faut respecter pour porter le titre d’expert dans le domaine. En effet, pour pouvoir exercer le métier de plombier chauffagiste, une expérience professionnelle de 3 ans sur le territoire de l’UE est obligatoire. L’artisan peut aussi justifier son savoir-faire avec un diplôme de plomberie comme :

  • un CAP installateur thermique ou installateur sanitaire ;
  • un BTS génie sanitaire ;
  • un BP (Brevet Professionnel/CAP+2 ans) ;
  • un Bac professionnel ;
  • une MC (Mention Complémentaire) maintenance en équipement thermique.

Les travailleurs qui souhaitent faire une reconversion professionnelle peuvent aussi suivre une formation plomberie auprès des instituts agréés.

devenir plombier

Quelles sont les qualités requises pour devenir plombier ?

Une bonne formation académique et des stages pratiques ne suffisent pas toujours à devenir un bon artisan plombier. En effet, ce métier requiert des conditions physiques et des capacités personnelles particulières aussi. Alors, pour occuper le poste, il faut également :

  • une bonne capacité physique car le métier demande souvent de l’endurance pour porter des objets et des équipements lourds. Il faut aussi se plier à des positions de travail difficiles ou encore à des conditions rudes. Le plombier peut également être amené à faire des déplacements avec ses outils de travail.
  • une grande disponibilité car il s’agit d’un professionnel qui peut être sollicité à tout moment. Il peut travailler les week-ends et les jours fériés. Son intervention peut aussi être nécessaire la nuit.
  • une bonne résistance au stress car le travail peut être non seulement fatiguant mais aussi stressant. Les donneurs d’ordre peuvent faire des pressions pour obtenir des bons résultats. Une grande capacité de résistance mentale est alors nécessaire.
  • un bon sens de la communication est aussi indispensable. Dans un premier temps, c’est utile pour démarcher les clients et dans un second temps, pour les fidéliser. Souvent, le plombier doit également travailler avec d’autres professionnels sur le chantier. Alors même s’il est un entrepreneur indépendant, il doit savoir travailler en équipe.
  • une grande habilité et dextérité pour les travaux manuels est obligatoire pour un le plombier. La plupart des opérations qui lui sont confiées se font à la main. Il utilise des machines ou des appareils spécifiques que rarement comme pour faire de la soudure par exemple.
A lire :   Comment se réinscrire à pôle emploi après une formation

Les startups surprennent les employés, car elles sont plus qu’un simple emploi

Myriam Saussier

13 façons de vous assurer que vous engagez toujours la bonne personne

Denis Béraubé

Que faut-il savoir sur The Learning box pour une formation auto-entrepreneur ?

Emmanuelle La Ramée

Laissez une réponse à