Euroweb Info
Image default

Les pictogrammes à connaître pour améliorer la sécurité sur votre lieu de travail

Pour améliorer la sécurité sur un lieu de travail, l’affichage de pictogrammes demeure ce qu’il se fait de plus efficace. Bien plus efficients que les consignes orales, les pictogrammes visent, comme c’est le cas avec le Code de la Route, à produire des réflexes chez les usagers plutôt qu’à s’adresser à leur raison. Afin qu’ils agissent rapidement et en cohérence les uns avec les autres. Mais encore faut-il qu’ils aient été sensibilisés en amont à la découverte de ces symboles. Et dans la myriade de signes existants, quels sont les pictogrammes à connaître absolument ?

Une première série de pictogrammes à connaître : les pictogrammes d’obligation

S’il existe une foule de pictogrammes à connaître, on peut néanmoins tenter de les classifier en différentes catégories selon leurs caractéristiques. Et en procédant ainsi, un premier groupe de symboles se détache automatiquement. Il s’agit des consignes de sécurité qui améliorent la sécurité sur votre lieu de travail en imposant une conduite aux usagers du lieu. Porter des gants, un casque, rattacher un appareil électrique par mise en terre : ces obligations varient selon le lieu.

Par ailleurs, une sous-catégorie de pictogrammes se donne pour objectif d’indiquer l’emplacement de certains types de matériels, ou celui des sorties d’évacuation. Ces pictogrammes constitueront donc une obligation, mais seulement si certaines conditions sont respectées. Cela dit, comme on peut le constater en consultant le site de Seton ou celui de tout spécialiste du domaine, de nombreux panneaux d’obligation différents existent. Et les plus essentiels varieront fortement en fonction de la nature de votre activité.

Améliorer la sécurité sur votre lieu de travail en affichant les bons pictogrammes d’interdiction

La santé des salariés se trouvant au cœur des préoccupations de l’Inspection du Travail, une deuxième série de pictogrammes à connaître mérite d’être abordée ici. Il s’agit des pictogrammes d’interdiction. Là encore, les panneaux qui les portent sont très variés : interdiction de se garer, d’utiliser certains types de produits, interdiction d’emprunter telle ou telle voie d’accès… Il en existe beaucoup.

D’ailleurs, vos collaborateurs se doivent de les connaître à la lettre, et pas seulement dans le souci d’améliorer la sécurité sur votre lieu de travail ! Car le fait de contrevenir à ces interdictions signifiera parfois commettre une faute professionnelle lourde, passible de sanction disciplinaire. On notera également que certaines interdictions sont, elles aussi, soumises à condition. Ainsi, il peut être interdit de franchir une zone dangereuse si l’on ne porte pas la protection adaptée.

A lire :   Découvrez les différents styles de management et trouvez le vôtre

sécurité lieu de travail

Les pictogrammes d’avertissement qui alertent sur les risques inhabituels

« Attention, surface glissante » ! « Gare à la charge suspendue » ! Le plus souvent, la troisième catégorie de pictogrammes à connaître pour améliorer la sécurité sur un lieu de travail regroupe des symboles jaunes triangulaires, qui ont pour fonction d’alerter sur de potentielles situations dangereuses. Il ne s’agit ni d’obligations ni d’interdictions, simplement d’appel à la responsabilité de chacun.

En les repérant, nous pouvons adapter notre comportement et notre vigilance pour éviter tout accident. Attention cependant : parmi les types de collaborateurs que vous rencontrerez dans votre parcours d’entrepreneur, vous verrez que certains ne prêtent que peu d’attention à ces symboles. Aussi, ne comptez pas sur le simple bon sens des individus, et communiquez régulièrement sur ces divers pictogrammes. Même si leur signification vous semble aller de soi.

5 choses que les propriétaires de petites entreprises doivent savoir

Myriam Saussier

Le pointage par mobile : une solution innovante pour les entreprises

Gwenaelle Drolet

Comment exploiter d’autres canaux de commercialisation par le biais du PPC

Myriam Saussier

Laissez une réponse à