Euroweb Info
Image default

Découvrez comment la NASA utilise le cloud pour sauver des millions

Les nuages sont généralement un problème pour l’Agence nationale de l’aéronautique et de l’espace (NASA) : pour faire simple, ils empêchent le lancement des fusées. Mais l’informatique en nuage, en revanche, semble avoir présenté une opportunité révolutionnaire pour la NASA et il peut en être de même pour votre société de services.

Le 8 juin, la NASA, a publié un blog sur les principales mesures prises par la principale agence scientifique et d’ingénierie pour améliorer la communication et le fonctionnement – des mesures qui ont entraîné la fermeture de 20 centres de données. En outre, elle a clairement indiqué que les avantages de l’informatique en nuage servent à la fois l’organisation elle-même et ses contribuables. « Ces réformes représentent le début d’un voyage qui touche notre culture même en changeant notre façon de faire des affaires ». Pour Cureton, la consolidation des bases de données via la technologie du cloud a permis d’atteindre le type d’efficacité qui compte le plus pour les petites entreprises : les économies.

Dans le cas de la NASA, ces économies s’élèvent à la somme non négligeable d’environ un million d’euros, le tout en un an seulement après que l’agence a fait passer plusieurs de ses composants logiciels dans le cloud. Dès 2011, une a fait part de son intention de modifier le visage de la présence informatique de la NASA, et les résultats se font sentir aujourd’hui. Les améliorations sont visibles à la fois dans l’adoption accrue des services de cloud par l’organisation et dans la gamme de produits que les services de cloud ont permis. Parmi ceux-ci figure SERVIR, que M. Cureton appelle « une infrastructure de technologie de l’information géospatiale basée sur le cloud » visant à synthétiser les modèles de prévision avec des données satellitaires et terrestres afin d’améliorer la réponse aux catastrophes naturelles. Et récemment, le Jet Propulsion Laboratory (JPL) de l’agence a téléchargé un quart de million de photos de Mars sur la plateforme Microsoft Windows Azure. Ce déménagement permet aux étudiants, aux enseignants et au public d’accéder à des matériaux de recherche passionnants.

cloud

Pour la NASA, le cloud est synonyme d’amélioration des perspectives financières – l’équipe Nouveaux médias de l’organisation a également lancé une application iPhone -, ce qui montre l’importance d’intégrer les appareils mobiles et les clouds dans leur modèle économique. Mais les applications du nuage sur le terrain sont encore plus variées. Lors de catastrophes naturelles, SERVIR apporte son aide aux équipes d’intervention qui sauvent des vies. L’appropriation par le JPL de la programmation basée sur le cloud soutient une culture de recherche scientifique publique. Ces objectifs humanitaires ne seraient pas possibles sans le cloud.

Pour autant, la notion de cloud computing est délicate pour de nombreux propriétaires d’entreprises et utilisateurs de logiciels. Plusieurs intérêts sont en jeu. Les utilisateurs souhaitent le respect de la vie privée, mais ils veulent aussi que leurs informations et leurs activités leur parviennent à une vitesse de plus en plus rapide. Beaucoup s’inquiètent également de la sécurité si les modèles d’informatique dématérialisée utilisent des serveurs hors site pour répondre aux besoins des utilisateurs. La solution, cependant, réside dans l’approche. La NASA a fait appel à son directeur des technologies de l’information, pour s’assurer que la sécurité du cloud de l’administration est si rigoureuse que les plus jeunes employés pourront y relier leurs propres appareils.

Qu’il s’agisse d’une agence gouvernementale ou d’une entreprise privée, les utilisateurs peuvent profiter des gains du cloud computing sans perdre le sommeil devant ses risques. Il suffit de choisir la bonne société de logiciels et de services à la demande.

7 types d’escroqueries courantes à surveiller

Myriam Saussier

Combien d’argent gaspille-t-on pour la conception d’un site web merdique ?

Denis Béraubé

Comment obtenir plus de vues sur YouTube

Myriam Saussier

Laissez une réponse à